Au jardin, dans les parcs ou en forêt : attention aux tiques !

La tique est un insecte de la famille des acariens, qui vit dans des zones boisées et humides (herbes hautes) dans les forêts ou les prairies, mais aussi dans les parcs urbains et dans les jardins privés.

Les tiques s’accrochent à la peau par simple contact via la végétation et piquent indifféremment les animaux et les hommes. Elles sont particulièrement actives au printemps et à l’automne.

Elles sont hématophages, c’est-à-dire qu’elles se nourrissent exclusivement de sang grâce à leur rostre. Une fois accrochée, elles sécrètent une colle qui l’aide à rester fixée pendant son repas.

A quoi ça ressemble une piqûre de tique ?

Le plus souvent, ça ressemble à un point noir comme un grain de beauté. Il peut être mobile, en effet la tique bouge tant qu’elle n’est pas complètement fixée. Et plus elle reste accrochée longtemps, plus la tique se gorge de sang et grossit.

Le problème c’est que les piqûres de tiques passent souvent inaperçues pour 2 raisons :

-La première c’est que la piqure n’est pas douloureuse dans la plupart des cas car la tique injecte des substances anesthésiantes dans la peau avant de s’y fixer.

-La deuxième raison, c’est qu’elle s’accroche dans un endroit de la peau protégé et bien irrigué pour se nourrir tranquillement, notamment derrière les oreilles, au niveau du cuir chevelu, de la nuque, des aisselles, des plis du coude, etc.

Donc pour reconnaître une tique, il faut donc bien chercher !

Aussi, il est conseillé de bien inspecter toutes les zones du corps quand on rentre de balade ou lorsque les enfants ont joué toute une après-midi dans le jardin, en portant une attention particulière sur les zones sensibles. “Je conseille de regarder le jour même après la balade, mais aussi le lendemain pour ne pas les louper”, précise Jonas Durand, chercheur dans l’unité Interactions Arbres/Micro-organismes à INRAE.

Comment retirer une tique ? Quels sont les réflexes ?

D’abord ce qu’il faut retenir c’est qu’il est très important de la retirer la tique RAPIDEMENT => Voir en vidéo comment retirer une tique avec un tire-tique.

Pourquoi ? Parce qu’en même temps que la tique se nourrit de sang, elle peut transmettre par sa salive des bactéries et plus la tique reste fixée sur la peau, plus le risque de transmission augmente.

1-Sans attendre, le mieux c’est d’utiliser un tire-tique. Il suffit de glisser le crochet sous la tique sans l’écraser au plus près de la peau, puis de tourner doucement, comme pour la dévisser.

2-Vous pouvez les faire avec une pince à épiler : saisissez la tique à la base sans l’écraser.

3-Après avoir enlevé la tique, désinfectez la peau avec un antiseptique.

Ne grattez pas, ne mettez rien dessus (éther…)

“Contrairement à l’idée reçue, ce n’est pas si grave de laisser une partie de la tête parce que les bactéries sont logées dans le corps de la tique donc à l’extérieur”, commente Jonas Durand.

Néanmoins si la tique est restée accrochée plus de 24h ou en cas de doute ne pas hésiter à demander un avis médical.

Que faire après une piqûre de tique ?

Il n’y a pas de traitement systématique après une piqûre de tique.

Il faut néanmoins surveiller le point de piqûre pendant 1 mois et consulter un médecin si une plaque rouge assez grande apparait sous forme de cercle (érythème migrant) mais aussi en cas de symptômes inhabituels, notamment des symptômes grippaux car cela peut être le signe d’une maladie infectieuse, comme la maladie de Lyme ou une fièvre boutonneuse par exemple.

Est-ce fréquent de développer une maladie de Lyme ?

Dans la grande majorité des cas, surtout si on réagit rapidement, les piqûres sont sans conséquences.

Toutes les tiques ne sont pas porteuses d’agents pathogènes, et même quand elles le sont, toutes ne les transmettent pas. En outre, il faut que la tique reste suffisamment longtemps pour qu’elle transmette ses bactéries, au moins 12h dans le cas de la maladie de Lyme.

Au final, la probabilité des infecté par borelia (la bactérie qui transmet la maladie de Lyme) à la suite d’une piqûre est d’environ 1%.

Même si c’est rare, les tiques peuvent potentiellement transmettre des maladies graves, il faut donc être vigilant sans pour autant s’empêcher de profiter de la nature.

Maladie de Lyme, le problème du diagnostic tardif…

L’évolution de la maladie de Lyme est très favorable lorsque la maladie est diagnostiquée et traitée précocement. Ça se soigne bien et facilement par antibiotique.

En revanche, en l’absence de diagnostic donc de traitement, peuvent apparaître après plusieurs mois voire plusieurs années des troubles articulaires, neurologiques, cardiaques ou cutanés très invalidants.

Le problème, c’est que les patients qui présentent des symptômes tardifs et complexes ne savent pas bien ce qu’ils ont, les médecins ne font pas toujours le lien entre les symptômes, et résultat, cette errance diagnostique a un impact sur leur prise en charge et leur qualité de vie.

Quels conseils pour se protéger des piqûres ?

En balade à la campagne, en forêt, portez des chaussures fermées et des vêtements couvrants, plutôt de couleur claire pour mieux repérer les tiques.
Lors des promenades, évitez de marcher dans les herbes hautes et les fougères. Restez sur les sentiers tracés.
Si vous partez en randonnée ou toute la journée, prenez un tire-tique avec vous.
Porter un chapeau pour protéger les enfants, qui ont la tête à hauteur des herbes hautes et des buissons.

Dans les parcs, évitez de vous allonger directement dans l’herbe ou à même le sol si vous faites un pique-nique. Utiliser un grand tissu clair.

Chez vous, si vous avez un jardin, sortez régulièrement la tondeuse

Surveillez aussi les animaux de compagnie, pensez à les brosser les chiens au retour d’une balade.

De retour chez vous, examinez l’ensemble du corps pour vérifier qu’aucune tique n’est fixée.>

Où se fait-on le plus piquer ?

L’Institut de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement l’Inrae a lancé en 2017 en partenariat avec le ministère de la Santé, une application participative de signalement des tiques, l’application «Signalement Tique».

Cela a permis de confirmer que globalement, on peut se faire piquer partout : 1/3 des piqûres se font dans les jardins, parcs publics et même au sein du domicile via les animaux domestiques.

Et puis si vous ou un proche ou votre animal de compagnie se fait piquer, sachez que vous pouvez envoyer la tique à l’Inrae pour aider la recherche. L’intérêt c’est de pouvoir étudier les maladies transmises par les tiques et identifier les régions où les tiques sont les plus nocives.

On sait par exemple que 33% des tiques présentes en Ile-de-France sont susceptibles de transmettre des agents pathogènes, c’est moins qu’en Bretagne où elles sont 18% mais plus qu’en Bourgogne France Comté où elles sont 45%.

Lire aussi :

Allergies aux pollens : que faire pour soulager les symptômes ?
Chenilles processionnaires urticantes : de quoi s’agit-il ?

The post Au jardin, dans les parcs ou en forêt : attention aux tiques ! first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu