DÉMENCE et COVID : Plus de délire mais pas plus de décès

Une plus grande incidence du délire, mais pas d’augmentation du risque de décès par COVID chez les patients déments (Visuel Adobe Stock)

« Ce que les familles et les médecins devraient savoir », titrent ces chercheurs neurologues du Centre médical Irving de l’Université Columbia. Alors qu’au début de la pandémie, les neurologues exprimaient leur inquiétude un risque plus élevé de complications et de mortalité chez les personnes atteintes de démence, cette étude, publiée dans le Journal of Alzheimer’s Disease apporte de nouvelles données plutôt rassurantes : une plus grande incidence du délire, mais pas d’augmentation du risque de décès par COVID chez ces patients.

 

L’auteur principal, le Dr James Noble, professeur agrégé de neurologie à l’Université Columbia et au Taub Institute for Research on Alzheimer’s Disease and the Aging Brain, et Amro Harb, un étudiant en médecine de Vagelos constatent ici une mortalité plus élevée de patients atteints de démence (et de COVID-19), ils invoquent d’autres facteurs, y compris l’âge et les comorbidités, comme facteurs déterminants de ces taux de décès.

Une différence incontestable chez ces patients déments,

est la plus grande incidence du délire. « Au début de la pandémie, nous avons reçu de nombreux appels de soignants concernant le développement soudain d’une confusion et du délire chez ces patients atteints de démence, même chez ceux atteints d’une forme légère du COVID-19 », relatent les chercheurs.

 

Le délire et la confusion sont des manifestations fréquentes chez les patients âgés atteints d’autres types d’infections, dont la pneumonie, la grippe et les infections des voies urinaires. Le délire pourrait être un symptôme non reconnu du COVID-19 chez ce groupe de population. Cette hypothèse est confirmée par l’analyse des données des patients hospitalisés :

  • ici le délire est un symptôme documenté chez plus de 36% des patients déments vs <12% des patients exempts de démence ;
  • ces patients déments sont curieusement moins susceptibles de signaler des symptômes tels que l’essoufflement, les douleurs musculaires, les frissons, les nausées ou les maux de tête vs les patients sans démence. Cependant, il reste difficile d’affirmer que ces différences sont réelles, car les personnes atteintes de démence sont moins susceptibles de signaler leurs symptômes.

 

Ainsi, l’équipe suggère que la confusion et le délire soient considérés comme des signes cliniques possibles d’infection COVID-19 chez les personnes âgées atteintes de démence. Le développement d’une confusion (nouvelle) est d’ailleurs un signe « d’avertissement » et de suspision de COVID, selon les CDC, et cette étude confirme en effet le symptôme particulièrement fréquent chez les personnes atteintes de démence, hospitalisées pour COVID-19.

Source: Journal of Alzheimer’s Disease 13 March 2021 DOI: 10.3233/JAD-210050 Clinical Features and Outcomes of Patients with Dementia Compared to an Aging Cohort Hospitalized During the Initial New York City COVID-19 Wave

Plus sur COVID-19

Équipe de rédaction Santélog

Cet article DÉMENCE et COVID : Plus de délire mais pas plus de décès est apparu en premier sur Santé blog.

The post DÉMENCE et COVID : Plus de délire mais pas plus de décès first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu