MICROBIOTE : Pas trop de sucre pour le cerveau des enfants

Comment une consommation élevée de sucre à l'enfance affecte l'apprentissage et la mémoire (Adobe Stock 268103579)

Nouvelle illustration de l’axe intestin-cerveau avec cette analyse des effets du sucre sur le développement cérébral de l’Enfant, via le microbiote intestinal. L’équipe de l’University of Georgia décrypte ici, dans la revue Translational Psychiatry, comment une consommation élevée de sucre à l’enfance affecte l’apprentissage et la mémoire.

 

Des données à prendre en compte par les parents alors que les enfants sont les plus gros consommateurs de sucre ajouté. Si des apports alimentaires trop élevés en sucre ont été liés à des effets néfastes sur la santé tels que l’obésité et les maladies cardiaques, on en sait moins sur la façon dont ils affectent, durant l’enfance, le développement du cerveau et d’une zone en particulier, l’hippocampe, impliquée dans l’apprentissage et la mémoire.

Le sucre « monte » à l’hippocampe

La recherche montre sur la souris que la consommation quotidienne de boissons sucrées pendant l’adolescence altère ses performances lors d’une tâche d’apprentissage et de mémoire à l’âge adulte. En cause, des changements bien identifiés dans les bactéries dans l’intestin qui médient cette altération de la mémoire induite par le sucre.

  • De jeunes souris ont reçu leur nourriture normale plus une solution de sucre à 11%, ce qui est comparable aux boissons sucrées disponibles dans le commerce. Les chercheurs ont ensuite fait passer aux animaux un test de mémoire standard permettant de mesurer la mémoire contextuelle épisodique. Ils constatent que la consommation de sucre au début de la vie réduit, chez l’animal, la capacité à distinguer un objet nouveau dans un contexte spécifique ;
  • en revanche, lorsque les chercheurs mesurent la mémoire de reconnaissance de base, c’est-à-dire la capacité des animaux à reconnaître quelque chose qu’ils ont déjà vu, le sucre n’a eu aucun effet. L’effet du sucre semble donc impacter les fonctions cognitives clés de l’hippocampe.
  • enfin, les chercheurs montrent également que des déficits de mémoire similaires sont observés lorsqu’ils augmentent de manière expérimentale, dans les intestins d’animaux qui n’avaient jamais consommé de sucre, une famille de bactéries nommées Parabacteroides.

« La bactérie induit à elle-seule des déficits cognitifs ».

Quel processus ? L’apport de sucre au début de la vie augmente les niveaux de Parabacteroides, et plus les niveaux de Parabacteroides sont élevés, plus les performances aux tâches d’apprentissage et de mémoire sont faibles, explique Emily Noble, professeur de sciences de la famille : «Nous constatons que cette seule famille de bactéries suffit à altérer la mémoire de la même manière que le sucre (et qu’elle altère également d’autres fonctions cognitives) ».

 

Opter pour une consommation raisonnable de sucre par les enfants : les recommandations nutritionnelles prônent de limiter les sucres ajoutés à moins de 10% des calories par jour. Cependant, les données épidémiologiques montrent que les enfants dépassent cette recommandation, une grande partie des apports en sucres provenant des boissons sucrées. Compte tenu du rôle joué par l’hippocampe dans différentes fonctions cognitives et de son développement jusqu’à la fin de l’adolescence, il est donc essentiel de limiter à des quantités raisonnables, la consommation des enfants.

 

La question est maintenant de savoir comment ces communautés bactériennes dans l’intestin impactent le développement du cerveau, ce qui renseignera sur l’environnement interne dont le cerveau a besoin pour bien se développer.

 

Source: Translational Psychiatry 31 March 2021 DOI : 10.1038/s41398-021-01309-7 Gut microbial taxa elevated by dietary sugar disrupt memory function

Plus sur les Sucres sur Nutrition Blog

Équipe de rédaction Santélog

Cet article MICROBIOTE : Pas trop de sucre pour le cerveau des enfants est apparu en premier sur Santé blog.

The post MICROBIOTE : Pas trop de sucre pour le cerveau des enfants first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu