PLAIE CHIRURGICALE : Bientôt des sutures intelligentes ?

Des sutures de nouvelle génération, intelligentes car capables de véhiculer et d’administrer des médicaments, de prévenir les infections et de surveiller les plaies ?  (Visuel Fotolia)

Des sutures de nouvelle génération, intelligentes car capables de véhiculer et d’administrer des médicaments, de prévenir les infections et de surveiller les plaies ? C’est l’objectif de cette équipe de bioingénieurs de l’Université McGill qui conçoit la suture aussi pour accélérer le processus naturel de cicatrisation et sans ses effets « indésirables » comme la lésion possible des tissus mous. Les chercheurs de Montréal expliquent, dans la revue Science Advances, comment ils se sont inspirés des tendons humains.

 

Les sutures conventionnelles constituent depuis des siècles un moyen de refermer les plaies, en particulier chirurgicales, jusqu’à aboutissement du processus de cicatrisation. Cependant, « elles sont loin d’être idéales pour la réparation des tissus », écrivent les chercheurs dans leur communiqué. La rugosité de la fibre utilisée peut endommager des tissus déjà fragiles, ce qui peut entraîner des complications post-chirurgicales. Une grande partie du problème réside dans l’inadéquation entre les tissus mous à suturer et les sutures rigides qui blessent les tissus en contact, à l’inverse de l’objectif poursuivi.

Inspirées de l’endoténon du tendon humain

Ces sutures de nouvelle génération contiennent une enveloppe de gel glissante mais résistante, qui imite la structure des tissus conjonctifs mous. En testant ces sutures dites « TGS » (tough gel sheathed), les scientifiques montrent que la surface avec gel et donc sans friction atténue considérablement les dommages causés par les sutures traditionnelles. L’équipe canadienne s’est inspirée du tendon humain pour développer une nouvelle technologie qui imite la mécanique des tendons : « Notre conception est inspirée du corps humain et de la gaine d’endoténon, composée de tissu conjonctif lâche, à la fois résistant et solide en raison de sa structure. La gaine d’endoténon lie les fibres de collagène entre elles et son réseau d’élastine le renforce», explique l’auteur principal, Zhenwei Ma, chercheur dans l’équipe du Pr Jianyu Li de l’Université McGill.

 

La gaine d’endoténon forme non seulement une surface glissante pour réduire le frottement avec les tissus environnants mais elle fournit également les matériaux nécessaires à la réparation des tissus lors d’une blessure au tendon. Ces sutures « TGS » ont donc été conçues à l’identique et peuvent même être personnalisées en fonction des besoins du patient et des caractéristiques de la plaie.

 

Vers un traitement personnalisé des plaies : ce nouveau dispositif marque en effet une étape dans la gestion avancée des plaies. En effet, au-delà de ses caractéristiques uniques, ce type de suture pourra être adapté à l’administration de médicaments, pour prévenir les infections, surveiller la plaie ou relancer le processus de cicatrisation.  

 

Une suture donc dans la lignée des pansements intelligents, avec une capacité de surveiller les plaies localement et d’ajuster la stratégie de traitement, pour une meilleure cicatrisation, de précision.

Source: Science Advances 07 Apr 2021 DOI : 10.1126/sciadv.abc3012 Bioinspired tough gel sheath for robust and versatile surface functionalization

Équipe de rédaction Santélog

Cet article PLAIE CHIRURGICALE : Bientôt des sutures intelligentes ? est apparu en premier sur Santé blog.

The post PLAIE CHIRURGICALE : Bientôt des sutures intelligentes ? first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu